Venture Odin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Venture Odin

Message  ABo le Lun 21 Avr 2014 - 12:58

Hello,

Voici un petit retour très subjectif sur la Venture Odin, une planche pas si répandue que ça en France et en Europe.

Quelques précisions : je suis léger (60 kgs) et mon précédent split était une Prior Khyber 160 que j’ai surfé pendant presque 5 saisons. J’ai beaucoup aimé le côté fish de cette planche, sa légèreté, son comportement très sain, sa relative facilité, sa polyvalence. Seul bémol : elle me semblait un peu molle et son rayon de courbe était un poil court à mon goût. Du coup, j’ai craqué pour une Venture Odin 160 qui me semblait palier les petits défauts de la Khyber.

Avant de l’essayer : comme évoqué par ailleurs sur le forum, la première prise en main confirme la réputation de la petite marque amerloque, c’est du costaud. Belles finitions, ajustage irréprochable, vraiment du beau boulot. Un poil lourd par rapport à la Prior : 4,250 kg avec le kit Voilé, probablement parmi les splits les plus lourds pour cette taille, mais probablement aussi parmi les plus solides. Et surtout, rien à voir en termes de flex avec la Prior : cette planche est une barre à mine ! Le seul split de ma connaissance qui soit plus rigide, c’est la Solution carbon. Pour compenser, elle a un cambre plat entre les pieds, 4 cm de set back et un pin-tail assez prononcé, ce qui sur le papier devrait aider à la rendre joueuse en freeride. Enfin, ça, c’est la théorie…

Sur le terrain, les premières sorties sont un peu déconcertantes. Sans doute à cause de son rayon de courbe progressif, la planche ferme le virage très vite dès qu’on se met trop sur l’arrière : il faut doser ! Au contraire, dès qu’on appuie sur le pied avant, ça allonge ! Au final, je trouve ce comportement très sympa… mais ça demande un petit moment d’adaptation. Ne pas oublier non plus qu’on a un rocker assez prononcé en talon et un recul des inserts de 4 cm, ce qui peut d’autant plus provoquer la tendance à survirer : il ne faut pas hésiter à surfer bien équilibré sur les deux jambes, pas la peine de forcer sur la jambe arrière.

Une fois la bête adoptée, on commence à se faire vraiment plaisir. La board absorbe bien le terrain et elle adore la vitesse : elle ne demande qu’à filer dans la pente. Il faut donc être en confiance pour lâcher les chevaux, ensuite elle se comporte comme un tank. Dès qu’on ralentit et qu’on la met un peu plus en travers, en revanche, ça devient plus physique et technique, surtout dans les neiges un peu difficiles où elle demande quand même un peu de bagage… et quelques muscles dans les cuisses ! C’est ce qui lui fait perdre un peu de polyvalence de mon point de vue, surtout pour mon poids plume et dans les petits massifs que je fréquente où les approches sont souvent tortueuses et où un peu plus de maniabilité aurait été pas mal. Bref, un poil technique dans les arbres et les chemins, mais dès qu'il y a de la place pour enchainer les virages et prendre de la vitesse, c'est sûr que ça tient le pavé comme peu d'autres boards peuvent le faire ! C'est sans doute ça que les amerloques appellent une planche de "big mountain"  Wink  

En résumé :

Les + :  une planche qui a du caractère, vraiment très bien finie, très solide et ultra stable à grande vitesse ;
Les - :  un split exigeant techniquement et physiquement, un petit peu lourd.

ABo

Messages : 96
Date d'inscription : 30/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum